Fil Noir

Maison Européenne de la Photographie
Du 5 juin au 1er septembre 2019

  • Charles Harbutt Car, Aspen, Colorado, 1971
  • Larry Clark Sans titre, 1963 De la série Tulsa
  • Paul den Hollander Eastbourne, septembre 1978
  • Raffaela Mariniello Via Napoli, 2001
  • Klavdij Sluban Transsibérien, Mongolie, 2008 De la série Transsibériades
  • Seymour Jacobs Flatbush Terrace, Brooklyn,1977
  • Sabine Weiss Sortie de métro, Paris, 1955
  • Andrew Roth Woman shading herself from the sun, 1986

 

DÉCORS DE CINÉMA

Un fonds exceptionnel de photographies de près de cinquante artistes inspirés par le grand écran, nous invite à parcourir en images quelques moments emblématiques de l’histoire du cinéma. La Maison européenne de la Photographie a rassemblé de manière libre des œuvres pour leur correspondance à la fois historique et formelle. Ainsi « Fil Noir » joue sur les liens intimes entre la photo et le cinéma, largement nourri par l’univers de Weegee, connu pour ses images en noir et blanc sur la vie nocturne de New-York dans les années 1940. Par effet de miroir, le genre du film noir a également inspiré de nombreux artistes : Larry Clark, Les Krims ou encore Ralph Gibson, présents au sein du parcours. Traversez l’histoire du cinéma avec eux, en passant par le réalisme poétique de Marcel Carné, Jean Grémillon et Jacques Prévert ou encore Sabine Weiss, puis plongez dans un road movie avec un décor à l’américaine, formidable lieu pour les photographes à partir des années 1980, qui s’intéressent aux espaces urbains et périphériques. Ces adeptes de la Street Photography vont choisir de révéler la part d’ombre et de lumière des grandes métropoles comme New York ou Chicago. S’éloignant du plus en plus du réel, leurs images sont alors propices aux plus incroyables récits.

The exhibition shows close links between photography and film, bringing together the works of almost fifty photographers.


Vous aimerez aussi…

EmamnuelGatti
  • Gratuit
  • Insolite

GIF-SUR-YVETTE- Traces et Matrices

Château du Val Fleury
Jusqu'au 30 juin 2019

Sept graveurs belges et français ont réuni leur talent pour revenir aux origines afin de démêler notre présent. Véritable expérience, cette nouvelle génération d’artistes propose de faire revivre la gravure à travers des questionnements métaphysiques façonnés par leurs mains.

N. Breton_EPPDCSI(71)
  • En famille

La Lune : 50 ans... et après ?

Un demi-siècle après le grand pas pour l’Humanité, la lune fait toujours l’objet de convoitises. Aux yeux de non spécialistes, Lunarama pourrait être une mise en scène classique de prises de vues de notre satellite, popularisées par la NASA, comme nous les connaissions depuis 50 ans.

Dora Maar, Modèle féminin non identifié de dos, le buste dénudé, vers 1934, Collection Centre Pompidou, Paris© Centre Pompidou, MNAM-CCI, Dist. RMN-GP © ADAGP, Paris
  • Photo
  • Incontournable

Dora Maar

Centre Pompidou
Du 5 juin au 29 juillet 2019

Remarquable parmi tous, son style joue avec la lumière et « oblige les ombres à ne pas grimacer » disait Jacques Guenne.

© Adagp, Paris, 2019
  • Photo
  • Contemporain

Barbara Probst

Le Bal
Du 9 juin au 25 août 2019

Après des débuts consacrés à la sculpture, Barbara Probst entame la photographie à la Kunstakademie de Düsseldorf.