Lisières

Maison de l'Amérique Latine
Jusqu'au 24 juillet 2019

Maison de l'Amérique latine
Du 24 mai 24 juillet 2019

  • David Solis, Marea ascendante, 2018,
  • David Solis, La hora del cancrejo, 2012,
  • David Solis, Fulgor de luna, 2018,
  • David Solis, Bejucos III, 2018,
  • David Solis, Selva Reluciente, 2016,
  • David Solis, Petit fromager, 2013

 

David Solis est profondément marqué par ses origines latinoaméricaines et particulièrement par la forêt verdoyante de son pays natal, qu’il place au cœur même de son œuvre. Troncs, feuilles, racines sont autant d’éléments qui envahissent la toile de l’artiste, telle la nature tropicale qui colonise lentement et inexorablement chaque centimètre carré de terre. Dans ses peintures, Nocturno I ou Marea Baja, les arbres semblent avoir une vie propre et étendent leurs branches dans les airs à la recherche de lumière, l’occultant presque totalement. Ces jungles sont construites de fuseaux verticaux qui, par un jeu de perspective et de cadre, sont étrangement semblables à des barreaux de prison. Notre œil, telles les ramures cherchant le soleil, tente de distinguer le ciel. Ainsi, David Solis aborde le rapport oppressant et ambivalent entre l’Homme et son environnement. Comme une invitation à la réflexion et à la contemplation, cette exposition nous fait prendre conscience que l’Homme est finalement minuscule face à l’immensité de la nature.

Nature is at the heart of David Solis’s work. This exhibition is the first devoted exclusively to the artist in Paris.


Vous aimerez aussi…

Two Models and Reflections
,
1985
Huile sur toile / Oil on canvas
152,4 x 243,8 cm 60 x 96 in.
  • Gratuit

Philip Pearlstein - Retour à la figuration humaine

Galerie Templon
Du 25 mai au 20 juillet 2019

C’est à Paris que Philip Pearlstein, l’un des grands maîtres de la peinture figurative américaine, a choisi de souffler ses 95 printemps.

© Sylvain Gripoix
  • Gratuit
  • Photo

Sylvain Gripoix - Tout ce qui parade

Pavillon Carré de Baudouin
Du 24 mai au 31 août 2019

Après le succès des expositions sur Willy Ronis et William Daniels, le Pavillon Carré de Baudouin met à l’honneur un nouvel artiste, Sylvain Gripoix, pour conclure en beauté sa saison consacrée à la photographie humaniste et sociale.

Application ©MNHN Orange - Manzalab C. Dégardin (8)
  • En famille

Voyage au cœur de l'évolution

Habituellement plus tourné vers le passé que le futur, le Muséum national d’Histoire naturelle s’est pourtant doté d’une nouvelle technologie en ouvrant le cabinet de réalité virtuelle, au cœur de la Grande Galerie de l’Evolution.

© Succession Jean Paul Riopelle / SODRAC (2019)
  • Gratuit
  • Contemporain

Mitchell / Riopelle - A la rencontre de Jean Fournier

Galerie Jean Fournier
Du 6 juin au 20 juillet 2019

Joan Mitchell et Jean-Paul Riopelle, un couple qui fascine encore aujourd’hui même si leur histoire d’amour s’est mal terminée.