Yann Arthus-Bertrand, Legacy

Toit de la grande arche
Du 28 juin au 1er décembre 2019

Une première en France

  • Gengis Khan du Domaine Sacré, siamois foreign white, appartenant à Mme Christiane Merckx
  • Women in Bahalwapur, Punjab, Pakistan (29° 24’ N – 71° 40’ E).
  • Woman fishing with a net on the delta, South of Padmapukur, Khulna District, Bangladesh (22° 15’ 58,86” N – 89° 11’ 42,63” E).
  • Heart in Voh, New Caledonia (French Overseas Territory) (20°56' S – 164°39' E).
  • Cœur de	Voh	en 1990, Nouvelle-Calédonie,	France

 

Décollage immédiat pour une exposition vertigineuse. Bien avant l’apparition des drones ou des photographies satellitaires, Yann Arthus-Bertrand a su nous proposer des photographies d’un style nouveau, nous livrant des images insoupçonnables de notre belle planète vue du ciel. Et quel point de vue ! Il fallait une exposition au sommet – littéralement perchée à 110 mètres de hauteur au sommet de la Grande Arche – pour célébrer 50 ans d’une carrière artistique incroyable. Yann Arthus-Bertrand a révolutionné la photographie de paysage, en lui offrant un envol magistral. De ses premières photographies prises au Kenya à ses images les plus iconiques – on pense notamment à la célébrissime clairière en forme de cœur immortalisée en Nouvelle-Calédonie – jusqu’à ses portraits méconnus d’anonymes, une femme de ménage, un paysan, un pompier, plus de 250 photos monumentales s’exposent dans un espace de 1 200 m². Si certains se plaisent à énumérer des chiffres alarmants pour alerter sur l’urgence environnementale, Yann Arthus-Bertrand préfère prendre la parole en silence et en images, tellement sublimes qu’on ne peut en détacher notre regard. Ses œuvres ont des allures de peintures abstraites, difficilement déchiffrables, ne gardant que la beauté pure, l’essence de la nature : la ligne sinueuse d’une rivière en Mongolie, les pois des marais du Soudan, les ondulations des dunes d’Algérie, les mosaïques des rizières d’Indonésie… Une ode à la nature pour encourager à mieux la préserver.

The roof of the Grande Arche de la Défense is dedicating a retrospective exhibition to the works of Yann-Arthus Bertrand. This famous photographer and director is also an ecologist who has been working for years to raise awareness about environmental issues. 50 years of work, raising the following question: what are we passing down to future generations ?

  • Cérémonie de l'Eunoto, assurant le passage de la condition de guerrier à celle d'homme mur
  • Lady, vache Simmental âgé de six ans et demi
  • Lion se faisant mordre par son lionceau, réserve nationale du Maasaï Mara, Keny

 

LEGACY

Quel héritage laisserons-nous à nos enfants ? À travers plus de 250 photographies et 5 films de Yann-Arthus Bertrand, le parcours propose une lecture thématique de ces œuvres. De ses premières photographies prises au Kenya en montgolfière, à celles des Bestiaux où les propriétaires posent avec leurs animaux, en passant par les portraits des Français, jusqu’à son grand projet « la Terre vue du ciel », son travail offre un véritable état des lieux du monde. C’est avec le premier sommet sur le développement durable à Rio qu’il s’est mis à prendre de la hauteur pour photographier la Terre, et nous faire prendre conscience de l’impact de l‘Homme sur son environnement : ces photos résonnent comme des signaux d’alerte et appuient le discours des scientifiques - dont les chiffres alarmants ne semblent pas vraiment faire bouger les choses. Avec ces images, le constat est flagrant et personne ne peut le contester. Alors, ne serait-il pas temps de prendre nos responsabilités et d’agir pour sauver la planète ? Ce témoignage n’est pas seulement là pour nous alarmer, mais nous invite à envisager l’avenir avec l’espoir d’une humanité solidaire pour préserver notre Terre.

Climb the panoramic lift of the Grande Arche to discover more than 250 photographs of the photographer and nature lover Yann Arthus-Bertrand.