Robert Huot ou la beauté à tout âge

Galerie Arnaud Lefebvre
Du 19 septembre au 2 novembre 2019

A la galerie Arnaud Lefebvre, l'artiste Robert Huot rend hommage à la vieillesse et à sa beauté

  • Expulsion
  • Adam
  • Eve
  • Répéter

 

En présentant des modèles âgés dans le cadre de contextes traditionnellement réservés à l’expression de la beauté juvénile, cette série de photographies confronte à la fois la mortalité du corps et l’immortalité de l’image. Comment la beauté peut-elle être la propriété exclusive de la jeunesse quand nos idées sur cette dernière dépendent à ce point d’images vieilles de plusieurs milliers d’années ? C’est à cette question que l’artiste new-yorkais Robert Huot répond par deux séries d’autoportraits photographiques qu’il a réalisées avec son épouse Carol Kinne, récemment décédée. Au premier regard, les images tirent leur inspiration initiale de représentations de l’art classique, mais très vite se posent à nous de nouvelles questions sur la tension entre l’âge et la beauté, dont nos présupposés sur l’un et l’autre se renforcent mutuellement. Ces nus vivants presque matissiens par leur sentiment d’immédiateté, donnent au corps vieillissant une grandeur affirmée. Leurs silhouettes semblent sculptées et magnifiées dans un espace sans limites, qui leur confère un caractère monumental.

By presenting older models, this serie of photographs by Robert Huot confronts both the mortality of the body and the immortality of the image.


Expo suivante