* Exposition Je refléterai ce que tu es : l’intime dans la Collection Lambert

Collection Lambert - Avignon
Du 27 juin au 20 septembre 2020 

  • Exposition Je refléterai ce que tu es - Nan Goldin Self portrait in the Mirror, The Lodge, Belmont, 1988
  • Exposition Je refléterai ce que tu es - Stanley Brouwn, Portrait of Yvon Lambert, 2006
  • Exposition Je refléterai ce que tu es - Jo Lansley & Helen Bendon Wish, 1997
  • Exposition Je refléterai ce que tu es - Jo Lansley & Helen Bendon The Familiar One, 1997
  • Exposition Je refléterai ce que tu es - Elina Brotherus Le miroir, Détail, 2000
  • Exposition Je refléterai ce que tu es - Jill Magid I Can Burn Your Face, 2008
  • Exposition Je refléterai ce que tu es - On Kawara, I Am Still Alive, 1972
  • Exposition Je refléterai ce que tu es - Vibeke Tandberg Dad, 2000

 

8

Une femme contemple son reflet dans un miroir, éclairé par les rayons d’un soleil quelque peu blafard. Son visage apparaît presque flou, tellement la photo semble avoir été prise de manière instantanée, dans Self portrait in the Mirror, The Lodge, Belmont. Ce sont ces moments d’intimité d’apparence banals, où l’être humain est le plus authentique, que la photographe américaine Nan Goldin, omniprésente dans quasiment tous ses clichés, comme s’ils étaient son journal intime, veut saisir. Le spectateur, qui surprend ces moments où l’artiste est seule, apparaît comme un voyeur. Il ne voit pas uniquement ce que le miroir lui donne à voir mais il observe tout, y compris les cheveux bouclés de l’artiste qui nous tourne le dos.

Certaines photos, plus crues et parfois trashs, nous donnent à voir le corps humain nu, libéré de toute contrainte vestimentaire, parfois à moitié caché par l’eau d’un bain qui nous laisse quand même deviner les courbes féminines. Il est invité à s’interroger sur l’intime dans l’art, sur la manière dont la photo réfléchit nos rapports aux autres. À cette occasion, le troisième cahier de la Collection Lambert, dédié à Nan Goldin et comprenant une cinquantaine de portraits pris sur le vif, sera publié. Chacun de ces portraits apparaît comme un instant de vie capturé, gravé dans le temps, qui ne mourra jamais mais demeurera dans nos mémoires.  

COLLECTION LAMBERT AVIGNON
Du 27 juin au 20 septembre 2020
5 rue Violette, 84000 Avignon