Grecs versus Britanniques : la guerre est déclarée pour les marbres du Parthénon

  • La frise du Parthénon, au British Museum

 

1

C'est une affaire qui fait trembler le monde de l'art et qui a débuté bien avant la crise sanitaire mais qui reprend de plus belle depuis que l'Acropole a rouvert.

Le torchon brûle entre les Grecs et les Britanniques au sujet d'oeuvres historiques, les marbres du Parthénon, des fresques enlevées par Lord Elgin, ambassadeur britannique à la cour ottomane au début du XIXème siècle. Ces frises antiques, représentant notamment des batailles mythiques entre Grecs et centaures, sont aujourd'hui exposées au British Museum et la Grèce manifeste son désir de les récupérer depuis des années.

Ce bras de fer entre la Grèce et le Royaume-Uni s'est accéléré depuis le Brexit. Une nouvelle clause de l'Union européenne exigerait que chaque partie « aborde les questions relatives au retour ou à la restitution vers leurs pays d’origine des biens culturels illégalement déplacés. » Les Britanniques se défendent en assurant que les dirigeants ottomans de l'époque avaient donné leur autorisation à l'enlèvement de ces marbres mais les Grecs estiment que cette autorisation n'est pas officielle, comme elle n'a pas été octroyée par le pays lui-même mais par un seul homme de pouvoir.

Avec la réouverture du Parthénon le 18 mai, le sujet revient sur le tapis et le gouvernement grec réclame de nouveau ces sculptures aux Britanniques.  « La réouverture des sites archéologiques (…) est l’occasion pour les comités internationaux soutenant la restitution des marbres du Parthénon de réaffirmer leur demande incessante et celle du gouvernement grec d’un retour définitif des marbres dans leur patrie », a écrit la ministre grecque de la culture, Lina Mendoni, dans un communiqué.

Qui remportera les sculptures ? Seul l'avenir nous le dira mais en attendant, les oeuvres dorment bien au chaud...dans un musée anglais.


Vous aimerez aussi…

Le manuscrit Avant et Après, témoignage des convictions et des idées de l'artiste © The Courtauld
  • Actu

Stupéfiante découverte d'un manuscrit inédit de Paul Gauguin

Plus d’un siècle après, un manuscrit comprenant plusieurs textes et une trentaine de dessins de Paul Gauguin refait surface. Ce cahier de 213 pages inédites vient d’être acquis par la Courtauld Gallery pour un montant d'environ 7,1 millions d'euros. Focus sur ce petit bijou de l’artiste postimpressionniste.

ossements-meurtre-crâne-espagne-premier-crime

Le premier meurtre de l'Histoire a 430 000 ans

Le premier meurtre ne date pas d’hier ! A la découverte d’un crâne fêlé vieux de 430 000 ans, des paléontologues ont conclu qu’il s’agissait de la première victime d’homicide de l’Histoire, ayant…

Eric Risberg SIPA Californie incendie
  • Actu

En images: ciel apocalyptique en Californie

Les images apocalyptiques qui nous viennent de San Francisco auraient pu être tirées du Docteur Folamour de Stanley Kubrick, si celui-ci avait été colorisé.

colomia attrape-coeur statue volée ranelagh
  • Actu

Une statue du street artiste Colomina volée à Paris

Une nouvelle qui devrait nous choquer mais qui nous fait sourire - avouons-le: c'est la quatrième fois qu'une œuvre de l'artiste est dérobée! L'Attrape-coeur est désormais inscrit aux abonnés absents et rejoint la trop longue liste des sculptures disparues.