Des photos d'un tableau de Van Gogh volé aux Pays-Bas surgissent !

 

1

C'est une aventure rocambolesque ! Souvenez-vous, le 30 mars dernier, des voleurs se sont emparés d'un tableau de Van Gogh, Le Jardin du presbytère de Nuenen au printemps, abrité par le musée Singer Laren, près d'Amsterdam, alors fermé à cause de l'épidémie de coronavirus. Curieux rebondissement, un enquêteur, Arthur Brand, surnommé l'"Indiana Jones du monde de l'art" en raison de ses multiples exploits, a annoncé le 18 juin avoir reçu deux photos récentes de ce fameux tableau disparu, d'une source qu'il ne souhaite pas mentionner.

C'est la première preuve de vie de cette oeuvre, représentant le jardin de l'église où officiait le père de l’artiste en tant que vicaire, après trois mois d'enquête acharnée. Les clichés, dont l'AFP a obtenu deux exemplaires, montrent le verso de la fameuse peinture prêtée par le musée Groninger, où figurent la provenance de la toile et l'historique de ses propriétaires, ainsi que la Une du journal New York Times du 30 mai, prouvant la date de prise des photos. Selon l'expert d'art néerlandais, les voleurs essaieraient de trouver un acheteur dans le milieu criminel avec ces photographies.

Les clichés attesteraient que le tableau n'a pas été détruit, ce qui est un véritable soulagement pour le monde de l'art, étant donné que les toiles ayant une telle valeur sont souvent détruites par les cambrioleurs lorsqu'ils réalisent qu'il ne peuvent pas les vendre.  Arthur Brand a néanmoins remarqué une nouvelle éraflure au bas de la peinture qui vaudrait entre un et six millions d'euros !


Vous aimerez aussi…

Huevos-Faberge
  • Actu
  • Scandale

Russie : de faux œufs Fabergé exposés au musée de l'Ermitage ?

Nouvelle polémique en Russie : un marchand d'art londonien a pointé du doigt une exposition du musée de l'Ermitage qui présenterait de nombreuses contre-façons du maître joaillier Fabergé, connu pour ses oeufs inestimables.

statuettes igbo
  • Actu
  • Scandale

Une vente de statuettes nigérianes fait polémique, ravivant le débat sur la restitution des oeuvres à leur pays d'origine

Le débat sur la restitution des oeuvres continue à faire rage : une commission nationale nigériane a demandé la suspension d'une vente de statuettes à Paris au sein de la société Christie's, qui auraient été dérobées pendant la guerre civile du Biafra (1967-1970), selon elle, en exigeant des compensations. Mais Christie's a rejeté, fin juin, cette requête, arguant que les objets de la vente ont été obtenus de manière légale.

© musée du quai Branly, photo Patrick Gries, Valérie Torre.
  • Actu
  • Scandale

Au musée du Quai-Branly, des hommes descellent une oeuvre, criant au vol du patrimoine africain

Musée du Quai-Branly

Le musée du Quai-Branly faisait partie des premiers grands établissement parisiens à rouvrir ses portes, après l'épidémie, le 9 juin. Mais cette reprise a été mouvementée : un incident est venu perturber la réouverture du musée des Arts premiers.

©AFP / GEOFF CADDICK
  • Actu
  • Scandale

Un nouveau Banksy réalisé à Bristol pour la St-Valentin a été vandalisé

Banksy a encore frappé ! Le célèbre artiste anonyme dévoile une nouvelle œuvre à l’occasion de la Saint-Valentin. Une création street-art réalisée sur un mur du sud-ouest de l’Angleterre à Bristol.