* Exposition Le Château de Versailles dans la Bande Dessinée

Château de Versailles
Jusqu'au 31 décembre 2020

  • Le Château de mon père, couverture, Maïté Labat, Jean-Baptiste Veber, Stéphane Lemardele, Alexis Vitrebert, 2019
  • Le Château de mon père, couverture, Maïté Labat, Jean-Baptiste Veber, Stéphane Lemardele, Alexis Vitrebert, 2019
  • La rose écarlate, missions (tome 2) Patricia Lyfoung, 2014
  • Lefranc, El paradisio de Christophe Simon et Jacques Martin, 2002
  • Les damnés de la Commune (tome 1) de Raphaël Meyssan, 2017
  • Communardes ! L'Aristocrate fantôme de Wilfrid Lupano, Anthony Jean, 2015-jpg.
  • Histoire de l'histoire de France (tome 1) de Thierry Laudrain, 2019
  • Mémoires de Marie-Antoinette (tome 2) de Noël Simsolo et Isa Python, 2018
  • Olympe de Gouges de José-Louis Bocquet et Catel, 2016
  • Révolution (tome 1) de Florent Grouazel, Younn Locard et Christian Mattiucci, 2019

 

10

Le sacre de la bande dessinée n’aura jamais été aussi royal ! Planches originales, esquisses, dessins préparatoires, éditions originales d’albums et photographies... Une centaine d’œuvres font honneur à l’histoire et au graphisme du légendaire Château de Versailles. De l’évolution de son architecture à travers les siècles jusqu’à la vue de ses jardins à la française, on découvre tout aussi bien les châteaux de Trianon et du Hameau de la Reine, ainsi que certains lieux désormais disparus. C’est une véritable histoire du domaine que les auteurs et illustrateurs retracent à travers différents portraits. Mais Versailles ne serait rien sans sa cour, peuplée de souverains, de reines, de favorites, de courtisanes, d’artistes et d’intellectuels, qui évoluent selon les politiques et les tendances, pris dans le flot des passions humaines. Un véritable exercice de style qui décline le château sous différents regards, révélant la complexité historique de ce haut-lieu de pouvoir.

Le saviez-vous ?

Le Château de Versailles coédite régulièrement des bandes dessinées historiques. En novembre 2019, il a participé à la publication du roman graphique Le Château de mon père de Maïté Labat, qui s’intéresse à la vie de l’historien et poète parnassien Pierre de Nolhac, l’un de ses conservateurs emblématiques.