Musée des Impressionnismes Giverny
Musée des Impressionnismes Giverny

Deux Picasso pour le prix d’un  

  • Nu solitaire accroupi - Picasso
  • Nu solitaire accroupi - Noir et Blanc - Picasso
  • Le repas de l'aveugle, 1903 - Picasso
  • La Vie, 1903 - Picasso

 

4

Un algorithme de deep learning, ou apprentissage profond, a permis de redonner ses couleurs à une toile du peintre espagnol, découverte en 2010 sous un autre chef-d’œuvre de l'artiste.

Pendant des années, Le repas de l’aveugle, célèbre tableau du maître cubiste issu de sa période bleue, aura bien illustré la cécité de son personnage principal. Et pour cause, pendant plus d’un siècle, il a dissimulé une autre toile, intitulée The Lonesome Crouching Nude, le nu solitaire accroupi, dont personne ne soupçonnait l'existence. En 2010, des rayons X avaient permis de révéler une image en noir et blanc de l’œuvre, qui était donc restée sans couleurs jusqu’à aujourd’hui. Heureusement, on n’arrête pas le progrès, pour le plus grand bonheur des amateurs d'art. En effet, le développement de nouveaux algorithmes d’intelligence artificielle permet à ce jour de pousser la recherche plus loin, en restituant des couleurs à des images ayant perdu les leurs. Ainsi, après une série de trois œuvres de Klimt, c’est Picasso qui a pu bénéficier de ce traitement. Le principe est simple. Des chercheurs du Collège de Londres ont entraîné un algorithme à reconnaître et à reproduire le style du peintre, en le « nourrissant » de dizaines d’œuvres de la même époque. C’est une technique baptisée deep learning, qui consiste à fournir une connaissance profonde des choses à un programme qui sera ensuite capable de reproduction à l’identique. Une fois cette étape réalisée, les deux étudiants ont pu imprimer une version 3D de l’œuvre, bluffante de réalisme. Selon leurs témoignages, le style de Picasso se retrouve aussi bien dans les couleurs (bleues donc, en accord avec la période), que dans les coups de pinceaux dévoilés grâce au relief de la production. Ce n’est pas la première fois qu’un tableau de Picasso en cache un autre, puisque le portrait d’un homme à barbe avait déjà été retrouvé en fond d’un autre de ses tableaux de la même période. Chose étonnante cependant, ce tableau de femme accroupie, mis en couleur, pourra sembler familier aux connaisseurs du peintre. Et pour cause, le même dessin se retrouve sur son tableau La Vie, qui date de 1903. Un mystère pour les spectateurs, qui plairait sûrement à Picasso, lui qui aimait affirmer « Je viens de peindre les images qui sont apparues devant mes yeux. C’est aux autres de trouver les sens cachés.»


Vous aimerez aussi…

531fb5f1787ade85221fe1955b066c385605361e
  • Actu

 Le plus grand orchestre du monde au Venezuela

En réunissant 12 000 musiciens le 13 novembre dernier, le Venezuela est rentré dans le Guinness des records, en formant le plus grand orchestre du monde.

22454355lpw-22454356-article-art-jpg_8383031_660x287
  • Actu
  • Classique

Caravage au pied du mur lors d'une vente aux enchères

La Villa Aurora de Rome, qui contient l’unique œuvre murale de Caravage, sera mise aux enchères au mois de janvier 2022. Elle est pour l’instant estimée à près de 500 millions d’euros.

iam
  • Actu
  • Concert

Le groupe IAM prévoit un nouveau concert… dans un musée parisien !

Le week-end prochain, le groupe de rappeurs originaire de Marseille s’invite au musée du quai Branly, pour un concert au sein de l’exposition « Ultime Combat – Arts martiaux d’Asie ». 

pièces 2
  • Actu

De l'or comme s'il en pleuvait : un mystérieux trésor découvert dans un manoir breton

239 Louis d’or datant du XVIIème siècle et frappés sous Louis XIII et Louis XIV ont été découverts par hasard dans un manoir breton. Le trésors s'est ensuite vendu aux enchères pour plus d'un million d'euros.


Musée des Impressionnismes Giverny