Musée de la Vie romantique
Musée de la Vie romantique

Exposition Toucher le feu au Musée National des Arts Asiatiques-Guimet

Musée national des arts asiatiques – Guimet
Du 1er juin au 3 octobre 2022

  • Fujino Sachiko, Forme 20-7, 2020
  • Fukumoto Fuku, Nuage, paire, 2017
  • Fukumoto Fuku, Nuage, paire, 2017
  • Hattori Makiko, Sculpture blanche conique arrondie, 2019
  • Hattori Makiko, Sculpture blanche conique arrondie (détail), 2019
  • Hitomi Hosono, Zenmai (Fougères), 2016
  • Exposition Toucher le feu, Musée Guimet, Hoshiko Kayoko, Cut out_Ring 18-2 détail, 2018
  • Hoshiko Kayoko, Cut out / Ring 18-2, 2018
  • Katsumata Chieko, Akoda (Potiron), 2017
  • Kitamura Junko, Vase 20-F, 2020
  • Kitamura Junko, (détail) Vase 20-F, 2020
  • Koike Shoko, White Form, 2019
  • Koike Shoko, White Form, 2019
  • Ono Kakuko, Vase, 1980
  • Tomaru Kyoko, L'île de Cythère, 2017
  • Futamura Yoshimi, Rebirth, 2017

 

16

En 2016, le Musée national des arts asiatiques-Guimet faisait l’acquisition de sa première pièce de porcelaine blanche, le vase Zenmai de l’artiste Hosono Hitomi. Le début d’une fascination, que l’institution parisienne confirme aujourd’hui en orchestrant une exposition flamboyante intégralement dédiée à cet art artisanal, mettant en lumière une douzaine d’œuvres en relief des XXe et XXIe siècles. Mises en regard avec un ensemble de faïences issues des collections permanentes du musée, ces chefs-d’œuvre japonais constituent de véritables témoins de la pratique de la céramique nippone, demeurée longtemps réservée aux hommes. Dans les années 1940, le carcan des traditions se desserre, et les femmes s’adonnent alors à la pratique de « toucher le feu », ce qu’elles n’ont cessé de faire depuis. Aujourd’hui omniprésentes dans l’univers artisanal contemporain, les femmes céramistes ont fait de leur pratique l’une des plus créatives au monde. Un postulat partagé par les nombreuses artistes présentées pour l’occasion, qui, tour à tour, renouvellent leur rapport à la matière. Entre formes sculpturales, vestiges de la mémoire traditionnelle, surfaces striées et drapés d’étoffes, chaque œuvre reflète une génération d’artistes. Des esprits créatifs qui, à leur manière, revendiquent la place singulière et révolutionnaire de la femme dans l’univers tourbillonnant de la céramique du Pays du Soleil-Levant.


Vous aimerez aussi…

exposition-hyperréalisme-Sucrière-Lyon-Sam-Jinks-Untitled-2015
  • Sculpture
  • Contemporain

Exposition Hyperréalisme à La Sucrière de Lyon : Ceci n'est pas un corps

La Sucrière, Lyon
Jusqu'au 6 juin

Dans cette exposition sur l'hyperréalisme à La Sucrière à Lyon, de nombreux artistes contemporains internationaux mis en avant. Ceci n'est pas un corps est à voir jusqu'au 6 juin.

Vue de l'exposition Charles Ray à la Bourse de Commerce et au Centre Pompidou (7)
  • Contemporain
  • Incontournable

Charles Ray en 5 oeuvres décryptées

Bourse de Commerce / Centre Pompidou
Jusqu'au 6 juin 2022 / Jusqu'au 20 juin 2022

Depuis plusieurs semaines, le public français tente d’apprivoiser l’œuvre scandaleuse du sculpteur américain Charles Ray, exposé simultanément au Centre Pompidou et à la Bourse de Commerce. Pour l'occasion, nous avons décrypté pour vous 5 de ses créations les plus folles !

Exposition Charles Ray Sculpture fiction - Bourse de Commerce - Centre Pompidou - Vues de l'exposition (15)
  • Vidéo
  • Sculpture

 La Bourse de Commerce et le Centre Pompidou s'associent le temps d'une exposition-évènement autour de Charles Ray

C’est une découverte pour la plupart des Français. Charles Ray, l’un des sculpteurs américains les plus insaisissables, fait l’objet d’une double exposition à Paris, orchestrée simultanément au Centre Pompidou et à la Bourse de Commerce.

Exposition Charles Ray Sculpture fiction - Bourse de Commerce - Centre Pompidou - Vues de l'exposition (13) - Copie
  • Vidéo
  • Contemporain

 Le Centre Pompidou abrite une rétrospective inédite sur le sculpteur Charles Ray

Centre Pompidou
Jusqu'au 20 juin 2022

À travers une sélection d'une vingtaine de ses travaux, le Centre Pompidou revient sur près de 50 années de création du sculpteur Charles Ray.


Musée de la Vie romantique