Scandale - Débat autour de l'Africa Museum de Bruxelles

Nouveau nom, nouvelle identité ? Découvrez pourquoi l’Africa Museum fait scandale… //

Après cinq ans de travaux et des millions d’euros investis, le musée royal de l’Afrique centrale rouvre ses portes à Bruxelles, sous un nouveau nom : Africa Museum. Rénové et repensé, le musée cherche à se réhabiliter pour perdre l’image négative qui lui est associée en tant que « dernier musée colonial ».

Construit sous l’impulsion du roi des Belges Léopold II pour en faire un outil de propagande coloniale, le musée est inauguré en 1910 sous le nom de Musée du Congo belge, deux ans après que l’État indépendant du Congo soit devenu un territoire colonial belge (et ce jusqu’à l’indépendance du pays en 1960). Il faut savoir que le nom de Léopold II est intimement associé au système colonial belge, qui, on le sait peu, est responsable de la mort de près de dix millions de personnes au Congo : l’un des plus grands massacres de l’histoire.

La veille de l’inauguration de l’Africa Museum, le président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila, avait demandé la restitution au continent africain des objets du musée liés à l’Afrique centrale.

L’un des arguments des opposants à cette restitution massive d’œuvres africaine à leur continent d’origine est que les musées africains ne sont pas en mesure d’accueillir dans de bonnes conditions les artefacts, que ce soit à cause de vols ou de manque d’infrastructures…

Pourtant, grâce à l’aide financière de pays asiatiques comme la Chine et la Corée du Sud, d’impressionnants musées voient le jour actuellement en Afrique : on pense par exemple au Musée des civilisations noires de Dakar récemment inauguré, ainsi qu’au futur musée de Kinshasa (Congo), qui devrait ouvrir ses portes au public en 2019.

Il était grand temps que des voix s’élèvent pour évoquer ces thèmes inhérents à notre ère post-coloniale...


Vous aimerez aussi…

© AFP / Christophe Archambault
  • Actu
  • Scandale

Le scandale de la Philharmonie de Paris : la chasse au coupable

C’est à ne plus rien y comprendre. Hier, lundi 21 octobre, nous apprenions que l’architecte Jean Nouvel, en charge du chantier de la Philharmonie, portait plainte contre le site culturel.

© David Owens
  • Scandale

Scandale - Une oeuvre inspirée de Me too déclenche la polémique

Lors de la grande foire internationale Art Basel qui se tient chaque année à Bâle, une artiste a créé la polémique avec son oeuvre faisant directement référence à Me too. 

Photo courtesy of the Untitled Space, New York.
  • Actu
  • Scandale

Scandale - Sarah Maple défie l'Amérique

Armes à feu, sexisme, politique : les oeuvres d'art choc de Sarah Maple font mouche et ne laissent personne indifférent ! // Sarah Maple n’a peur de rien. L’artiste britanno-iranienne a pourtant…

Clip God is a woman, Ariana Grande
  • Actu
  • Scandale

 Scandale - Ariana Grande accusée de plagiat

Dans le monde de l'art, on ne plaisante pas avec les allégation de plagiat ! // Rappelez-vous : le clip God is a woman de la chanteuse pop Ariana Grande rendait hommage à de nombreuses œuvres d'art…