Adobe
Adobe

Plant Fever : l'exposition nature du CID Grand-Hornu en Belgique

Centre d'Innovation et de Design
Jusqu'au 7 mars 2021

  • Alexandra Fruhstorfer, Menu From The New Wild, 2017
  • Dossofiorito, The Phytophiler, 2014
  • Formafantasma, Botanica Collection, 2011
  • Helene Steiner, Florence
  • dach&zephir, Eritaj Kontré, 2015
  • Camille Reidt, Plante d’urgence
  • Nicole Hone, Imp Root 05 – Haven Flower, from the project Hydrophytes, 2018
  • Tamara Orjola, Forest Wool, 2016
  • Spyros Kizis, Archichair, 2015
  • Alexandra Fruhstorfer, Menu From The New Wild, 2017
  • Tim van de Weerd, Monstera objects

 

11

Dans un monde où la question écologique est au cœur des débats de société, comment le regard que nous portons sur les plantes a-t-il évolué ?

Il est grand temps de revoir notre manière d’utiliser ces ressources que nous avons toujours pensé être inépuisables. Le végétal est à manger et à voir. Il devient facilement un objet de décoration, vendu en masse à côté d’un canapé ou d’une table, qu’il est de bon ton d’arroser quand on y pense. Ses feuilles et ses fruits sont recueillis pour leur consommation immédiate, en dépit d’un gaspillage alarmant. La révolution a-t-elle vraiment eu lieu ? C’est la question que nous pose cette exposition militante dans laquelle plus de cinquante projets permettent d’explorer de nouvelles manières de penser notre rapport aux plantes, du biomimétisme à l’écoféminisme. Admiratifs de l’ingéniosité de la nature, ces designers commencent à s’inspirer des formes du vivant, tout en privilégiant des matières végétales compostables. On s’émerveille devant les tabourets sculpturaux en épines de pin de l’artiste russe Tamara Orjola ou les étonnants luminaires végétaux des espagnols Pablo Figuera & Álvaro Goula. La créatrice britannique Helene Steiner en vient même à inventer une plateforme permettant de communiquer avec des plantes ! Et cette symbiose se poursuit à travers les architectures modernes, où le vert envahit les salons et les immeubles, donnant lieu à de véritables jungles urbaines. La plante n’est alors plus considérée comme un vulgaire bibelot, elle demeure un être sensible et intelligent avec lequel cohabiter.

CENTRE D'INNOVATION ET DE DESIGN (CID)
Jusqu'au 7 mars 2021
Site du Grand-Hornu
82 rue Sainte-Louise, B-7301 Hornu, Belgique



Adobe