Du nouveau au sujet du vol d’antiquités en Égypte : le frère d’un ex-ministre égyptien condamné

 

2

En 2017, le scandale éclate ! La police italienne met la main sur un conteneur en provenance d’Alexandrie, rempli d’antiquités égyptiennes : poteries, un sarcophage orné de bois, pièces d’or, masques de momies, figurines miniatures et diverses céramiques. Au total plus de 20 000 objets antiques avaient été dérobés en Égypte. Une vraie caverne d’ali baba !

Quels sont les suspects ? La justice égyptienne affirme fermement que l’accusé est Raouf Ghali, frère de Youssef Ghali ancien ministre des Finances égyptien, au gouvernement sous le régime d’Hosni Moubarak.

L’annonce vient de tomber ! Le prévenu est condamné à 30 ans de prison ferme ainsi qu’à une amende de 6 millions de livres égyptiennes soit 350.800 d’euros. Raouf Ghali est donc condamné pour avoir tenté de faire sortir clandestinement des milliers d’objets anciens vers l’Italie.

À  ses côtés, l’accusé avait trois complices, deux Égyptiens ainsi que l’ancien consul honoraire italien Ladislav Otakar Skakal, déjà condamné à 15 ans de prison en janvier pour la même accusation.

Tout est bien qui finit bien ! Ou presque… en 2018, l’Égypte a rapatrié la totalité des objets dérobés avec l’appui des autorités italiennes. Seulement M. Skakal l’ancien consul italien court toujours ! Affaire à suivre…


Vous aimerez aussi…

Installation diplômes universitaires Grand Central 2
  • Actu
  • Scandale

L’œuvre la plus chère au monde n’est pas celle que vous croyez !

Des millions de diplômes universitaires américains sont devenus l'œuvre d'art la plus chère jamais estimée. Exposée au Vanderbilt Hall de la gare de Grand Central de New York, l'installation dénonce le coût extrêmement élevé des études supérieures aux Etats-Unis.

statuettes igbo
  • Actu
  • Scandale

Une vente de statuettes nigérianes fait polémique, ravivant le débat sur la restitution des oeuvres à leur pays d'origine

Le débat sur la restitution des oeuvres continue à faire rage : une commission nationale nigériane a demandé la suspension d'une vente de statuettes à Paris au sein de la société Christie's, qui auraient été dérobées pendant la guerre civile du Biafra (1967-1970), selon elle, en exigeant des compensations. Mais Christie's a rejeté, fin juin, cette requête, arguant que les objets de la vente ont été obtenus de manière légale.

© musée du quai Branly, photo Patrick Gries, Valérie Torre.
  • Actu
  • Scandale

Au musée du Quai-Branly, des hommes descellent une oeuvre, criant au vol du patrimoine africain

Musée du Quai-Branly

Le musée du Quai-Branly faisait partie des premiers grands établissement parisiens à rouvrir ses portes, après l'épidémie, le 9 juin. Mais cette reprise a été mouvementée : un incident est venu perturber la réouverture du musée des Arts premiers.

©AFP/Archives / Thomas SAMSON
  • Actu
  • Scandale

Une œuvre de Banksy volée à Paris à l’arrière du Bataclan, retrouvée en Italie

En janvier 2019, une porte du Bataclan sur laquelle était peinte une œuvre de Banksy, avait été volée. Découpée à la meuleuse, cette fameuse porte avait disparu du jour au lendemain, et jusqu’alors l’histoire demeurait non résolue.