Kapwani Kiwanga est sacrée lauréate du prix Marcel Duchamp 2020

  • Kapwani Kiwanga

 

1

Le verdict est tombé ce lundi soir. Pour sa 20e édition, le prix Marcel Duchamp est attribué à la plasticienne franco-canadienne Kapwani Kiwanga pour son projet Flowers of Africa, succédant ainsi à l’artiste et cinéaste Eric Baudelaire. Créé en 2000, ce concours récompense chaque année la jeune scène artistique française, mettant en lumière le travail de quatre créateurs contemporains dans une exposition présentée au centre Pompidou.


Entre art et anthropologie

Diplômée en sciences-sociales à Montréal, Kapwani Kiwanga s’installe à Paris en 2005 pour poursuivre ses recherches auprès de l’école des Beaux-Arts et du centre Le Fresnoy. Cette double formation se révèle être une véritable source d’inspiration la menant à interroger les sociétés contemporaines post-coloniales par le biais de ses créations.

Son œuvre est peuplée de souvenirs personnels et de mémoire collective, multipliant les points de vue à la recherche d’une déconstruction des habituels récits historiques. On avait pu découvrir son projet Afrogalactica initié en 2011, un collage de films, clips musicaux et documents d’archive qui met en scène l’artiste dans la peau d’une anthropologue du futur, venue raconter l’histoire des Etats-Unis d’Afrique. Deux ans plus tard, c’est son installation Maji Maji qui séduit le Jeu de Paume. L’artiste y conte le soulèvement de plusieurs tribus africaines contre les autorités coloniales allemandes du début du XXe siècle. Toujours attachée à l’imaginaire collectif, son œuvre est habitée par les croyances populaires et les oublis de la mémoire face à ces événements bouleversants.

  • Kapwani Kiwanga, “Flowers for Africa” au centre Pompidou

 

1

La mémoire en fleurs

Pour le prix Marcel Duchamp, Kapwani Kiwanga présente son projet Flowers for Africa au centre Pompidou. Liant botanique et histoire, la plasticienne a conçu des compositions florales faisant écho aux bouquets présents dans les cérémonies liées à l’indépendance des pays africains. Inspirées d’archives visuelles des pays décolonisés, ces créations sont laissées là, dans leur pleine souveraineté, avec pour seul ennemi le temps. Les pétales se fanent au fur et à mesure des jours, comme la métaphore d’une mémoire toujours menacée.

  • Prix Marcel Duchamp 2020 - Les nommés Alice Anderson, Enrique Ramirez, Kapwani Kiwanga et Hicham Berrada

 

1

Gloire aux artistes français

Cette année, le prix Marcel Duchamp présentait le travail de Kapwani Kiwanga aux côtés de ceux d’Hicham Berrada, Alice Anderson et Enrique Ramirez. Pour leur faire face, le jury de sélection était composé de sept membres, dont le directeur du Centre Pompidou Bernard Blistène et du président de la Réunion des musées nationaux-Grand Palais Chris Dercon. Conquis par l’œuvre de la plasticienne, ils reconnaissent « La richesse et la complexité du projet de Kapwani Kiwanga, aux confins d’une réflexion entre anthropologie et art, [qui] ouvre à un vaste programme poétique et politique, véritable laboratoire de la pensée d’aujourd’hui sur la mémoire et l’archive comme sources de transfiguration du monde ».

En plus de l’exposition ouverte au public jusqu’en mars 2021, cet événement est aussi l’occasion de fêter vingt ans de soutien aux artistes français, entrepris par l’Adiaf (Association pour la diffusion internationale de l'art français). A travers l’œuvre des quatre finalistes, le parcours présente ainsi les travaux des précédents lauréats, dont ceux de Clément Cogitore, Mircea Cantor ou Kader Attia.


Vous aimerez aussi…

The Beatles, Images of a wowan, 1966

Confinement : quand les Beatles peignaient

Les derniers mois nous l'ont prouvé : le confinement est une période riche pour les plus rêveurs et les plus créatifs d'entre nous. Les Beatles aussi l'ont expérimenté, lors de leur série de concerts de juillet 1966 en Asie.

croods-familyportrait

Les Croods 2 sont de retour le 27 janvier prochain !

Les Croods sont de retour ! Notre famille préhistorique préférée est sortie de sa caverne pour montrer ses crocs. Après avoir survécu à toutes sortes de créatures dangereuses et d'événements catastrophiques, le clan a décidé de chercher un nouvel endroit où vivre. Une chose est sûre : il n'est pas au bout de ses surprises.

Delacroix, Le Christ au Mont des Oliviers, 1824

Musées fermés : et si on en profitait pour redécouvrir les chefs-d’œuvre de nos églises ?

Les églises abritent des chefs-d’œuvre parfois méconnus et deviennent à elles seules de véritables musées. Et si ce confinement était l'occasion d'ouvrir les yeux et de découvrir ce qui était là, mais qu'on ne voyait pas ?

Mobile film festival MFF Women's Empowerment
  • Cinéma

 * Un festival présente 60 films d'une minute traitant de l'émancipation des femmes

Le concept de départ était simple : tourner un film d'une minute avec son portable. La thématique, un peu moins : présenter en ce court laps de temps un sujet sur la libération féminine. Victime de son succès, le Mobile film festival a reçu plus de 1000 vidéos provenant des quatre coins du monde. Finalement, les organisateurs ont choisi de présenter une soixantaine de films de 24 pays différents.