Mondrian figuratif

Musée Marmottan-Monet
Jusqu'au 26 janvier 2020

  • Piet MONDRIAN Portrait of a Girl		 1908	 Huile sur toile sur panneau 49 x 41,5 cm © Kunstmuseum Den Haag
  • Piet MONDRIAN Tournesol mourant I	 1908	 Huile sur carton 63 x 31 cm © Kunstmuseum Den Haag
  • Piet MONDRIAN Composition with Large Red Plane 1921 Huile sur toile	 59,5 x 59,5 cm © Kunstmuseum Den Haag
  • Piet Mondriaan 0334294
  • Piet MONDRIAN	 Moulin dans la clarté du soleil 1908	 Huile sur toile		 114 x 84 cm © Kunstmuseum Den Haag
  • Piet MONDRIAN Mill in the evening (Moulin dans le crépuscule) 	 vers 1907-1908	 Huile sur toile	 67,5 x 117,5 cm © Kunstmuseum Den Haag
  • Piet MONDRIAN Grand Paysage vers fin 1907-1908 Huile sur toile 75 x 120 cm © Kunstmuseum Den Haag
  • Piet MONDRIAN Dune I 1909	 Huile sur carton 30 x 40 cm © Kunstmuseum Den Haag
  • Piet MONDRIAN Arum Lily ; Blue Flower	 1908-1909	 Huile sur toile	 46 x 32 cm © Kunstmuseum Den Haag

 

UNE HISTOIRE INCONNUE

Reconnu comme le maître néerlandais de l’abstraction, on connaît peu l’aspect figuratif de l’œuvre de Piet Mondrian. À cette époque où le peintre ne parvenait pas à vivre de son travail, c’est sa rencontre avec son mécène qui va lui ouvrir des perspectives et lui permettre de financer son retour à Paris, où il se dirigera vers des formes plus géométriques, inspirées du cubisme de Braque et Picasso annonçant son goût pour l’abstraction. Ses toiles figuratives sont alors détenues par son ami collectionneur Salomon Slijper, épris de passion pour cet aspect essentiel de son œuvre, que l’on retrouve au musée de La Haye, qui a noué un prêt exceptionnel pour cet accrochage. Ce sont 67 Mondrian qui sont révélés pour la première fois sous nos yeux à Paris, dont certains qu’il ne faut absolument pas manquer puisqu’ils ne voyageront qu’une seule fois en raison de leur fragilité. C’est le cas de l’iconique Moulin dans la clarté du soleil (1908) aux couleurs contrastées et vibrantes. Ses premiers paysages le rattachent à l’école de La Haye pour l’attention portée à l’atmosphère, par ses clair-obscur de la région vallonnée du Gooi à l’est d’Amsterdam. Pourtant son évolution fulgurante va prendre des tournures inattendues au fil de la déambulation.  Bien que Mondrian se limite dans ses thèmes – le moulin, l’arbre, la ferme, la fleur et le portrait – sa technique va s’emparer d’une modernité incroyable en privilégiant des aplats de couleurs aux tonalités franches et aux lignes courbes, ses arabesques, qui confèrent une aura mystique à ses œuvres. Mondrian se dépeint d’ailleurs lui-même comme un illuminé : trois autoportraits le montrent à l’âge de trente-six ans, cheveux longs, barbe noire et regard pénétrant des êtres habités, comme ceux que l’on retrouve dans ses portraits d’enfants à la portée très spirituelle. Rayonnantes, les toiles de Mondrian sont portées par l’exaltation d’une jeunesse inspirante et inspirée.

  • Vue de l'exposition - Mondrian (2)
  • Vue de l'exposition - Mondrian (3)
  • Vue de l'exposition - Mondrian (4)
  • Vue de l'exposition - Mondrian (5)
  • Vue de l'exposition - Mondrian

 

 

Recognized as the Dutch master of abstraction, little is known about the figurative aspect of Piet Mondrian's work : an amazing vibrant and radiant painting !


Expo précédente