2 surprise

La Lune

Du 3 avril au 22 juillet 2019 - 
Grand Palais // 

  • © West Sussex Record Office
  • © National Galleries of Scotland, Edinburgh / Bridgeman Images
  • © Imperial War Museum, London, UK / Bridgeman Images
  • © SMK Photo / Jakob Skou-Hansen
  • © Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Alexis Brandt
  • © RMN-Grand Palais (Château de Fontainebleau) / Gérard Blot
  • calendrier Batak
  • © Photo François Doury
  • © Fondation Hartung-Bergman
  • © Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Pierre Philibert
  • © Léonid Tishkov
  • © RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski
  • © VG Bild-Kunst, Bonn ;  Photo © ARTOTHEK © Adagp, Paris 2018
  • © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / René-Gabriel Ojéda

 

DU VOYAGE RÉEL À L’IMAGINAIRE

Il y a tout juste cinquante ans, l’Homme posait pour la première fois les pieds sur la Lune. L’anniversaire de cette découverte historique est l’occasion de se remémorer l’histoire qui relie les hommes à ce satellite qui continue d’être une source d’inspiration intarissable pour les artistes. De l’expédition d’Apollo 11 qui a suscité de nombreuses controverses, aux premières tentatives de dessiner la lune en passant par les croyances et les légendes populaires, cette exposition nous propose de faire partie d’un voyage qui nous mènera jusqu’à cet astre fascinant. Les œuvres présentées sont d’époques diverses : certaines datent de l’Antiquité et d’autres de notre époque et pour la majorité, elles ont été produites en Europe, mais quelques unes viennent également d’Afrique et d’Orient. Tantôt représentée de manière inquiétante tantôt de façon douce, on ne peut qu’être frappé par la façon dont chaque artiste est parvenu à s’approprier la Lune : Thomas Harriot a tenté dès 1609 de la représenter en croquis, Paul Delaroche dans son tableau La Jeune Martyre en a fait un astre mystique et symbolique, Marc Chagall en 1949 dans son Paysage bleu l’a illustrée de façon poétique et sublime et Leonid Tishkov dans son œuvre Private Moon réalisée entre 2003 et 2017 en a fait un compagnon de voyage. C’est L’endymion endormi de Canova qui clôt cet accrochage inédit, vous laissant ainsi rêveur et méditatif.  

On the occasion of the 50th anniversary of the first steps of the man on the moon, this exhibition offers a surprising, sometimes disturbing, trip to the star.


Expo précédente


2 surprise