Dans la part de l'ombre, le Musée du Quai Branly expose des sculptures en provenance du sud-ouest du Congo

Musée du quai Branly - Jacques Chirac
Jusqu'au 10 avril 2022

  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly
  • Vue de l'exposition La Part de l'Ombre, Musée du Quai Branly

 

18

« La part de l’ombre ». Un nom d’exposition bien mystérieux pour cette exposition qui a décidé de lever le voile sur la production artistique du sud-ouest du Congo. Pour ce faire, l’institution parisienne a réuni plus de 160 œuvres rarissimes – masques, statueset objets usuels – produites dans leur grande majorité des années 1875 à 1950. Orchestrée par le conservateur du musée royal de l’Afrique centrale en Belgique, l’exposition met ainsi en lumière le Bandundu, une ancienne province de la République démocratique du Congo qui abrite encore aujourd’hui plusieurs dizaines de peuples différents. Pende, Yanzi, Buma et Suku... l’exposition dévoile autant de productions discrètes que des pièces inestimables, à commencer par ces masques liés aux rites initiatiques des Makishi ou du mukanda, ces cérémonies traditionnelles à destination des jeunes garçons passant à l’âge adulte. Un voyage sur les riches terres africaines permettant de rendre hommage au berceau d’un savoir-faire artisanal remarquable et de redonner toutes ses lettres de noblesse à la statuaire en bois congolaise.

  • Masque Pwo, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly

 

1

Focus sur…
Masque pwo, Tshokwe
Parmi les nombreux masques akishi, les masques pwo incarnent un idéal de beauté en reprenant sur le front et les pommettes les motifs caractéristiques des canons esthétiques tshokwe. Coiffés d’une perruque en fibres végétales et parés d’un élément textile tressé, ils s'accompagnent traditionnellement de divers accessoires devant apporter fertilité et prospérité à toute la communauté. Portés par une poignée d’initiés de grade supérieur lors de cérémonies officielles, notamment lors du passage à l’âge adulte des jeunes garçons, les masques pwo servent de marqueurs publics d’identité ethnique pour toutes celles qui les portent.

  • Masque Memba, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly

 

1

Focus sur…
Masque hemba, Kwese
Souvent de couleurs vives et surmontés de figures animales, les masques hemba représentent d'anciens chefs de lignée disparus et suscitent encore aujourd’hui un profond respect dans la communauté. Portés lors de grandes cérémonies, ces masques détiennent selon la croyance, un pouvoir pouvant être dirigé contre ceux qui manqueraient de respect aux anciens ou tenteraient de nuire aux traditions. Ils sont également utilisés pour guérir la maladie et promouvoir la prospérité.

  • Masque Bwala Bwala, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly

 

1

Focus sur…
Masque Bwala-Bwala, Pende occidentaux
Des yeux ronds exorbités, un nez de travers et une bouche grande ouverte, désaxée sur le côté… Les masques Bwala-Bwala, aussi appelés “masques à la bouche déformée”, illustrent par leurs traits irréguliers les traces d’une maladie. Une crise d'épilepsie ? Le résultat d’une paralysie faciale causée par un rituel de sorcellerie ? Le mystère reste entier mais ces masques, arborés par des danseurs lors de moments festifs, ont pour vocation de faire rire le public.

  • Appui-nuque, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly
  • Masque hemba, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly
  • Masque Mbala, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly
  • Masque Pakasa, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly
  • Pendentif Gikhoko, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly
  • Pendentif, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly
  • Sabre, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly
  • Sabre d'apparat, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly
  • Sommet de canne, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly
  • Statue Malwambi, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly
  • Statue Mpwuu, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly
  • Statue Njinda, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly
  • Statuette, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly
  • Statuette Buti, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly
  • Statuette Khaa, Exposition la part de l'ombre au musée du Quai Branly

 

15