La Haye
La Haye

Fukami, une plongée dans l'esthétique japonaise

Du 14 juillet au 21 août 2018 - 
Hôtel Salomon de Rothschild //

  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild
  • Vue de l'exposition Fukami - Hôtel Salomon de Rothschild

 

Quand la France et le Japon s’amourachent pour faire découvrir aux Parisiens et Tokyoïtes leur culture respective, les programmations artistiques déferlent. Leur leitmotiv ? Montrer comment la modernité réinvente la tradition. Dans cette optique, l’exposition « Fukami » propose une immersion dans l’esthétique japonaise en balayant 3000 ans de création. Dans ces profondeurs, les œuvres s’équilibrent par une coexistence des opposés : de l’éphémère contre l’éternité à la tradition contre la modernité en passant par la forme contre le chaos, l’art japonais est foncièrement lunatique. Brouillant les pistes et les limites, les artistes s’en amusent mais surtout, s’en inspirent. Parmi les 100 œuvres exposées, la robe-sculpture Roll du couturier Anrealage présentée en diptyque d’une antique céramique Jomon, qui n’est autre que sa source d’inspiration. D’ailleurs, le nom même du jeune créateur est un oxymore : un subtil mélange entre real (réel) et unreal (irréel). Par un large éventail de créations et de médiums, l’exposition montre les possibilités créatives à la scène française, bercée depuis toujours par un art unidirectionnel et permanent. Finalement, la bipolarité ne serait-elle pas le secret de l’harmonie ?

Torn between tradition and modernity, japanese aesthetic finds its harmony in duality. The exhibition illustrates this cultural foundation and its influence on occidental art.


Expo précédente


La Haye