Kerguehennec
Kerguehennec

Richard et Pablo Batholomew

Du 6 septembre au 15 octobre 2017 -
Maison Européenne de la Photographie //

Affinités

  • Richard Bartholomew, Rati wearinga saree, Old Delhi
  • Pablo Bartholomew, Car on Luburnam road, Bombay
  • Pablo Bartholomew, Asiatic Library, Bombay
  • Richard Bartholomew, Self-portrait, Delhi
  • Richard Bartholomew, Lunch at Imperial Hotel, New Delhi
  • Richard Bartholomew, Narinder Place on Parliament Street, New Delhi
  • Richard Bartholomew, Jeram, Navina and a friend at a party, New Delhi
  • Pablo Bartholomew, Self-portrait after a trippy night in my room, New Delhi 1976
  • Pablo Bartholomew, Maya, Zarine and friend, New Delhi, 1975
  • Pablo Bartholomew, Nommie dancing at a party at Koko's, New Delhi, 1975

 

10

New Delhi. Dans l’intimité d’une famille indienne. L’autoportrait d’un jeune père dans un miroir minuscule suspendu à la fenêtre ; un intérieur, calme. Sa femme, Rati, drapée de blanc, et avec qui il aura un fils, Pablo. Plus de vingt-cinq ans séparent les photographies de Richard et Pablo Bartholomew, mais les similarités dans leurs sujets et le regard qu’ils portent sur la société indienne sont frappantes. Ainsi, leurs photographies dialoguent magnifiquement entre elles. Pourtant, père et fils ont eu des vies complètement différentes. Richard Bartholomew a fui la Birmanie durant la Seconde Guerre mondiale. Il s’installe à New Delhi, où il rencontre Rati, elle aussi réfugiée du fait de la partition de l’Inde en 1947. Directement concernés par la problématique du déracinement, père et fils interrogent, grâce à leurs travaux respectifs, l’identité indienne et leur propre identité. Richard Bartholomew, en tant que directeur du développement de la Maison du Tibet documente le quotidien des Tibétains dans les camps de réfugiés à travers l’Inde. Quelques années plus tard, Pablo Bartholomew montre les laissés-pour-compte (vagabonds, prostitués, fumeurs d’opium, enfants des rues) de Bombay. L’exposition dresse alors un portrait unique de l’Inde post-indépendance et de sa culture, sur près de trois décennies et permet de découvrir l’œuvre méconnue de Richard Bartholomew. 

Le saviez-vous ?

Expulsé de son école, Pablo Bartholomew commence par photographier sa jeunesse à New Delhi dans les années 1970. À 19 ans, il réalise une série sur des personnes morphinomanes, ce qui lui vaut de remporter le célèbre Prix World Press Photo. Un exploit à son âge !  Sans oublier que le gouvernement indien lui a remis le Padma Shri, l’une des plus hautes distinctions en Inde, en 2013, pour son œuvre photographique.

Pablo Bartholomew (New Delhi, India, 1955) is an independent photographer based in India. He learned photography from his father, the art critic and photographer Richard Bartholomew (1926-1985). Come and discover those wonderful artists!

 

Maison Européenne de la Photographie
Du 6 septembre au 15 octobre 2017
5/7 rue de Fourcy, 75004 - M° Saint-Paul (1)

Du mer. au dim. de 11h à 20h - Fermé lun. et mar.
Tarif : 8€ - Tarif réduit : 4,50€


Expo précédente


Kerguehennec